Crea, ou l’entrepreneuriat « allround »

Secteur

partager cette histoire via

Benedict est un multi-entrepreneur polyvalent qui ne cesse d’investir, qui voit grand, agile et flexible, et qui sait lâcher prise quand il le faut. “Nous devons suivre l’évolution, c’est ça entreprendre !”. Il a l'âme d'un entrepreneur. Manifestement. Il a vite appris à ‘rêver grand’. Bref, c’est un audacieux et un fonceur qui connaît son métier et qui sait s’entourer des meilleurs conseillers au besoin.

 

De « allround » à « wrap around »

 

Benedict a 44 ans et débute dans l’affaire de son père aux machines, mais très vite il se passionne pour la vente, … d’abord en Belgique, puis à l’étranger, … Il a suivi les meilleures formations en vente avec grand intérêt.  En 2005, il se retrouve à la tête de Crea. Dès 2011, ce représentant de la quatrième génération fait passer l’entreprise de ses ancêtres à une vitesse supérieure. Il s’intéresse à 3 nouveaux secteurs de niche : les étiquettes enveloppantes (« wrap around »), les étiquettes-manchons et les étiquettes dans le moule (IML).

Avec la création de la société sœur Cosapack, il propose aujourd’hui un large éventail de possibilités d’impression d’emballages flexibles. Citons par exemple les étiquettes enveloppantes et les manchons rétractables qui prennent la forme des bouteilles.

Crea IML produit des étiquettes dans le moule, des étiquettes ultraminces intégrées aux emballages, comme les boîtes de glace.

Mais ce n’est pas tout : avec Crea Green, il produit des étiquettes-manchons pour les plantes destinées aux clients du secteur horticole partout en Europe.

 

"La sagesse que je n’ai pas, eux l’ont. Ils me facilitent la tâche et m’informent de toutes les dernières évolutions."

IMG_6262.jpg

Autour de l’église et bien au-delà

 

L’origine de l’entreprise remonte à 1918 après la première Guerre mondiale. Son arrière-grand-père imprimait des faire-part de naissance et de décès et était aussi sacristain. Il était proche de la source.

Son grand-père y ajoute les imprimés commerciaux et un petit magasin de fournitures de bureau. Son père reprit le magasin et élargit les activités à la production de brochures, dépliants… Ce fut l’une des premières imprimeries ayant son propre département de conception. C’est d’Allemagne que vient l’idée d’imprimer sur des matières synthétiques, la base de ce qu’est devenue Crea. Aujourd’hui, Benedict travaille avec 66 collaborateurs ; l’entreprise a des bureaux à Roulers et la production est implantée dans les nouveaux bâtiments commerciaux de Gits. Titeca a accompagné Benedict pour l’achat de ces nouveaux bâtiments et pour l’obtention de leur aide de transformation stratégique (subventions).

 

“Je me lance, j’entreprends !”

 

Dans sa jeunesse, il était très sociable et avait déjà rencontré Emmanuel Titeca au mouvement de jeunesse. Quand il reprit l’entreprise, il opta résolument pour des conseils personnalisés. Il apprécie énormément la collaboration avec Titeca pour relever les nombreux défis auxquels il fait face en tant qu’entrepreneur. La relation personnelle et de confiance avec Titeca est précieuse.

 

L’énergie ?

 

Où trouve-t-il l’énergie, son carburant, son inspiration ? Il a été seul en Chine et dans la Silicon Valley et tous les 1 à 2 ans, il fait un voyage pour s’inspirer et s’informer. Il apprend chaque jour de ses clients, il analyse leurs problèmes et les aide à vendre encore mieux. Son meilleur conseil pour les entrepreneurs ? “Sortez de votre coquille”. 

 

Et pendant son ‘temps libre’ ?!

 

Vous le trouverez au volant d’une oldtimer, en train de lire 1 des 4 journaux qu’il lit tous les week-ends ou simplement à table avec des amis. Il se réjouit de coacher ses enfants pour réaliser leurs futurs rêves d’entrepreneur. Entreprendre, à vie…