Dernière chance de racheter vos années d’études à un tarif avantageux !

partager nouvelles

Les indépendants, les salariés et les fonctionnaires peuvent racheter leurs années d’études pour compléter leur pension légale. Si cette modalité est actuellement possible à un tarif préférentiel, il sera beaucoup plus cher de racheter vos années d’études dès le 1er décembre. Il convient donc de ne plus attendre trop longtemps pour en profiter. Vous trouverez ci-dessous le régime de rachat et le coût associé pour les salariés et les indépendants. Un calcul particulier s’applique, en effet, aux fonctionnaires.

 

 

Que peuvent racheter les salariés et les indépendants ?

 

Les périodes d’études suivantes peuvent encore être rachetées à un tarif avantageux :

 

  • les années d’études dans l’enseignement supérieur pour lesquelles vous avez obtenu un diplôme ou un certificat, avec limitation aux années postérieures au 1er janvier de l’année de votre 20e anniversaire. Si vous avez recommencé une ou plusieurs années d’études, vous ne pouvez toutefois pas les racheter ;
  • les années d’études passées dans le cadre d’une thèse de doctorat, limitées à un maximum de 2 ans.

Attention: en rachetant des années d’études, vous augmentez le montant de votre pension une fois que vous aurez droit à la retraite. Vous ne raccourcissez donc pas votre carrière pour avoir droit plus rapidement à la retraite. Le rachat d’années d’études ne garantit pas que vous pourrez prendre votre retraite plus tôt, mais que vous recevrez un montant de pension plus élevé une fois que vous aurez le droit de prendre votre retraite.

 

 

Combien cela coûte-t-il ?

 

Un régime préférentiel est actuellement d’application : les salariés ou les indépendants qui ont obtenu leur diplôme avant le 1er décembre 2007 peuvent, jusqu’au 30 novembre 2020 inclus, racheter leurs années d’études à partir de leur 20e anniversaire pour un montant forfaitaire de 1 560 EUR par année. Ils recevront, en échange, une majoration de pension brute de 277,44 EUR au taux d’isolé et de 346,80 EUR au taux de ménage.

 

À partir du 1er décembre 2020, il ne sera possible de racheter des années d’études à ce prix forfaitaire avantageux qu’à condition de le faire dans les 10 ans qui suivent l’obtention du diplôme. Si vous souhaitez racheter des années d’études après cette période, le rachat est soumis à des tarifs plus élevés.

 

 

Mais est-ce intéressant ?

 

L’intérêt d’acheter des années d’études dépend de la tranche d’impôt sur le revenu des personnes physiques dans laquelle vous vous situez. Les montants de rachat sont, en effet, déductibles fiscalement au taux marginal. Les indépendants ont même un double avantage : ils bénéficient d’une économie d’impôt et d’une économie de cotisations de sécurité sociale, car la déduction des montants de rachat réduit aussi la base de calcul des cotisations de sécurité sociale. Plus le taux d’imposition est bas, plus l’effet est faible.

 

La question reste bien sûr de savoir ce qu’il restera exactement en termes nets de cette augmentation brute de la pension. Divers facteurs fiscaux et de retraite entrent en ligne de compte. Il est tout à fait possible que la majoration brute précitée ne vous laisse qu’un bénéfice net minime. Racheter des années d’études n’est donc pas intéressant pour tout le monde. Calculez gratuitement l’impact sur www.mypension.be.

 

 

N’hésitez pas à contacter votre chargé de clientèle s’il vous reste des questions sur le rachat de vos années d’études ou pour découvrir d’autres solutions pour augmenter votre pension.

Contactez-nous au numéro 051 26 82 68 ou par é-mail à info@titeca.be.